Bourian

La communauté Agoudas désigne dans le golfe du Bénin (Togo, Bénin, Nigeria) les descendants de brésiliens (re)venus s’installer en terre africaine au cours des 18ème et 19ème siècles. Étrangement, elle mêle descendants de négriers et descendants d’esclaves dans une même affirmation identitaire ; perpétue le souvenir de l’esclavagisme et inscrit les traces du pays de l’exil dans le pays de l’origine retrouvée.
Des traditions se sont transmises de génération en génération, vivantes encore aujourd’hui à travers la création de ballets appelés Bourian intégrant non seulement musique, chant et danse, mais aussi pantomime et masques d’animaux ou de célébrités internationales.
Les photographies montrent l’importance et la richesse du folklore brésilien au Bénin et à quel point, après des siècles, il nourrit encore et de façon très visible les réalités béninoises.