Des clics et des classes

L’intention du travail dans une classe de primaire à Liévin est d’étudier le rapport de l’individu au temps et à son environnement. La ville de Liévin a une histoire singulière liée à l’exploitation minière. Il est tout d’abord demandé à chaque élève de la classe, de choisir par écrit un endroit de la ville qu’il n’aimerait pas voir disparaître. La question est d’interroger son rapport à un lieu choisi dans le présent et pour l’avenir. Ensuite, chaque élève emmène les autres à la découverte de son choix. Les spectateurs sont invités à voir la différence de regard entre adulte et enfant, en particulier le paradoxe entre l’idée qu’on se fait d’un lieu chargé de mémoire et la réalité du choix des enfants. On comprend alors que la ville existe au-delà de son architecture et de l’histoire de la ville, que les enfants dévoilent leur intimité et nous transmettent leurs propres préoccupations.

The aim of working in a primary school class in Liévin (FR) was to study the relationship that the individual has with time and with their environment. The city of Liévin has a history uniquely linked with mining exploitation. It is initially requested that each pupil writes down the name of a place within the city that they would like to see maintained and preserved. The objective of this task is to examine their relationship the place chosen both during the present and in the future. Subsequently, each child brings the others with them to the finding of their choice. Spectators are invited to explore the difference in viewpoint between adult and child, and in particular, the paradox between the image that one creates of a place loaded with memory, and the reality of the children’s choices. We understand then that the city continues to exist beyond the parameters of its architecture and history; that the children reveal their innermost thoughts and share with us their own concerns.

Il n’y pas de bruit, Alicia Laquay Not a sound, Alicia Laquay
Milieu de terrain, Nolan Krystofiak Midfield, Nolan Krystofiak
Le couloir où je discute avec mes copines, Wissem Laghui The corridor where I chat with my friends, Wissem Laghui
Le choix de mon père, Camille Berrier My father’s choice, Camille Berrier
Hommage à mon grand-père, Marc Boufflers Homage to my grandfather, Marc Boufflers
Le centre pour bricoler, Séléna Vanackere The arts and crafts centre, Séléna Vanackere
La marelle de la récré, Younes Marir The schoolyard hopscotch, Younes Marir
Sortie de l’École, Kimberley Lefebvre Coming home from school, Kimberley Lefebvre
Mon terrain de jeux, Ludovic Durlet My playground, Ludovic Durlet
Les jonquilles de l’École, Émilie Descamps School daffodils, Émilie Descamps
Le terrain synthétique, Alexis Lestienne The AstroTurf, Alexis Lestienne
Le goal, Ionny Guisgand The goal, Ionny Guisgand
Univers me rend visite au Parc Mazarin, Ilona Ponthieu Univers visits me at the Parc Mazarin, Ilona Ponthieu
La tribune, Théo Potez The stands, Théo Potez
Dans mon jardin, Kilian Velghe In my garden, Kilian Velghe
Jouer devant ma maison, Maëva Lechiflart Playing in front of my house, Maëva Lechilart
En haut, deuxième porte à droite, Korégan Porte Upstairs, second door to the right, Korégan Porte
Près de mes animaux, Éléna Rocco Beside my pets, Élena Rocco
Le circuit, Nicolas Debril The track, Nicolas Debril
Chez grand-mère, avec les animaux, Gaëlle Taillart At Grandma’s house, with the pets, Gaëlle Taillart
Mon futur lycée ?, Gaël Dangain My future college?, Gaël Dangain
Entre deux arbres, Quentin Dupuis Between two trees, Quentin Dupuis
Chez mémé, Clara Bottin At Nana’s house, Clara Bottin
Je veux y vivre toute ma vie, Tony Leys I want to live here my whole life, Tony Leys
Le toboggan géant, Maxime Bertinchamp The gigiantic slide, Maxime Bertinchamp
Les fenêtres du savoir, Reynald Dudek The windows of wisdom, Reynald Dudek